Notre Première Année En Tant Que Triathlètes


Certains d’entre vous font peut-être du triathlon depuis 20-30 ans. Eh bien, aujourd’hui (avril 2018 pour ceux qui lisent plus tard), c’est mon premier anniversaire ! C’est un pari que j’ai fait avec mon frère qui m’a amené au triathlon.

Je ne savais pas grand-chose du sport en lui-même, et encore moins si j’allais encore aimer ce sport un an après. Il s’agit donc d’un article très personnel. Je veux te faire connaître ma première année de triathlon. Tu t’y reconnaîtras peut-être 🙂

UNE ANNÉE RICHE EN SURPRISES

Ma plus grande surprise a certainement été l’implication de ma fiancée. J’étais sûre qu’elle me soutiendrait dans mon nouveau défi, mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle s’entraîne et fasse la course avec moi ! Elle ne l’aurait pas cru non plus il y a un an 🙂

C’était même son idée d’aller à Lanzarote et de s’entraîner pendant une semaine. Elle est tout simplement incroyable. Merci beaucoup, Anni !

J’ai adoré les entraînements difficiles de vélo et de course à pied et j’ai même commencé à aimer nager (ce qui était de loin ma plus grande inquiétude). J’ai terminé mes deux premiers triathlons en cours de route.

J’ai également créé cette communauté, My Tri World, pour aider les autres triathlètes comme moi. J’ai parlé à des gens formidables, j’ai eu des retours incroyables, j’ai créé une application pour avoir toutes les courses de triathlon. Je n’ai aucune idée de l’ampleur que prendra cette communauté, mais j’ai vraiment apprécié le voyage jusqu’à présent et les expériences que j’ai vécues avec vous tous ! Le triathlon peut être considéré comme un sport solitaire, mais je le vois différemment. J’espère rencontrer certains d’entre vous un jour dans un camp d’entraînement ou une course.

PARFOIS, LES CHOSES NE SE PASSENT PAS COMME TU L’AVAIS PRÉVU.

On ne peut pas tout prévoir dans la vie. L’entraînement au triathlon n’est pas différent. Nous devons être flexibles, faire face et apprendre de nos erreurs. J’ai tellement aimé l’entraînement au triathlon que je me suis retrouvée en surentraînement.

J’ai pratiquement doublé la charge d’une semaine à l’autre et j’en ai payé le prix directement… J’ai eu une blessure au mollet sur les deux jambes, et cela a ruiné mon entraînement de course à pied pour les deux mois suivants.

Malheureusement, ça ne s’arrête pas là… à cette époque, mon médecin m’a demandé de faire une radio de mes jambes. Étant au laboratoire, ils ont fini par la faire sur mes genoux et ont découvert quelques anomalies. Pour faire court, j’ai apparemment eu un problème avec mes genoux en grandissant. Ce n’est pas lié à mon entraînement de triathlon, mais plutôt gênant.

Au moment où j’écris ce post, je ne sais pas encore si je vais devoir me faire opérer. Le point positif est que je peux encore m’entraîner normalement à la piscine et sur le vélo, mais que je devrais réduire mes courses. Je ferai avec.

EST-CE QUE JE LE FERAIS À NOUVEAU ?

Découvrir un sport qui te pousse à tes limites, te faire découvrir de nouveaux endroits, rencontrer de nouvelles personnes, apprendre de tes erreurs, diable oui, je le referais ! Tu ne me verras pas partir de sitôt!

Articles Récents