Les Règles De Natation Les Plus Importantes En Triathlon


Je ne pouvais pas nager plus de 50 m en nage libre lorsque j’ai commencé le triathlon. Alors, apprendre que je pouvais nager la brasse pendant les courses a été un grand soulagement. Même si tu es un triathlète expérimenté, je parie que tu ne connais pas certaines des règles suivantes ou que tu ne savais pas qu’elles peuvent varier selon les pays.

J’ai vérifié les dernières règles officielles de l’ITU (Union internationale de triathlon) ainsi que celles des 3 plus grandes fédérations nationales : les États-Unis (USAT), la France (FFTRI) et la Grande-Bretagne (British Triathlon). Toutes les courses de triathlon ne sont pas régies par ces fédérations mais la plupart d’entre elles suivent quand même ces règles. Vérifie toujours ta course particulière.

QUELLE NAGE PEUX-TU FAIRE DANS UN TRIATHLON ?

Tous les styles de nage sont autorisés par l’ITU et l’USA Triathlon. Le dos est cependant interdit en Grande-Bretagne pour toute nage en piscine. Pour le triathlon en eau libre, les athlètes doivent informer les organisateurs de la course avant la course qu’ils souhaitent utiliser le dos. Rien de particulier concernant les nages n’est mentionné dans les règles françaises. Le drafting en natation est autorisé tant que tu ne touches pas de manière répétée les autres athlètes. 

La nage libre reste la nage la plus efficace pour les triathlètes, mais comme moi, tu seras peut-être heureux d’apprendre que tu peux passer à la brasse en cas de besoin. Je l’ai utilisée assez souvent lors de mes premiers triathlons lorsque j’étais fatigué et aussi pour me ramener dans la bonne direction. Je n’ai vu personne faire du papillon jusqu’à présent, je me demande pourquoi… 😀

Si tu nages la brasse, sache que tu auras besoin de plus d’espace autour de toi. Nage un peu à côté des autres triathlètes. En l’ayant vécu, recevoir un coup de pied de quelqu’un qui fait de la brasse peut être vraiment douloureux. Tant que tu ne touches pas volontairement ou de manière répétée d’autres triathlètes, tu ne dois pas trop t’en inquiéter. Sinon, cela peut entraîner une disqualification.

PEUX-TU TE REPOSER PENDANT LA NATATION D’UN TRIATHLON ?

L’ITU et les trois fédérations nationales (USA, France et Grande-Bretagne) t’autorisent à te reposer en touchant le fond ou en te tenant à un objet inanimé (ex : bouées, bateaux stationnaires, objets flottants). Tu ne dois pas avancer.
Cependant, si tu demandes de l’aide (en levant un bras au-dessus de ta tête), tu devras te retirer de la course.

J’ai en fait été surpris en consultant cette règle. J’ai toujours pensé que le fait de se reposer entraînait automatiquement la disqualification. Si tu as des amis qui ont peur de participer à un triathlon à cause de la partie natation, n’oublie pas de le mentionner.

UNE COMBINAISON EST-ELLE NÉCESSAIRE POUR LE TRIATHLON ?

La nage libre avec une combinaison te rendra (presque) toujours plus rapide. La flottabilité supplémentaire que tu obtiens grâce au néoprène te soulèvera plus haut dans l’eau. Tu économiseras de l’énergie et tes jambes seront plus fraîches pour la partie vélo et course à pied. 

Personnellement, je n’aimais pas nager la brasse avec une combinaison, mes jambes étaient souvent trop hautes dans l’eau ou même hors de l’eau. Je compensais en quelque sorte avec mon dos, ce qui me donnait des douleurs dorsales. Assure-toi de l’essayer avant ta course.

Pense aussi au temps qu’il te faudra pour l’enlever pendant la transition. Les débutants ont peut-être intérêt à nager sans pour les distances vraiment courtes (Super Sprint ou Sprint).

Selon la température de l’eau, la décision d’en porter une ou non pourrait être prise par les organisateurs de la course. Sache que la combinaison ne doit pas être plus épaisse que 5mm. Voici un résumé par fédération pour les groupes d’âge :

Utilisation de la combinaison pour les triathlons ITU :

Longueur de la natation :Combinaison obligatoire :Combinaison interdite :
jusqu’à 1500m15.9°C et moins22°C et plus
1501m et plus15.9°C et moins24.6°C et plus

Utilisation de la combinaison pour les triathlons USAT :

Combinaison interdite
(pour les athlètes des groupes d’âge admissibles
pour les prix et les récompenses) :
78°F ou plus
Combinaison interdite :84°F ou plus

Utilisation des combinaisons pour les triathlons en France (FFTRI) :

Nage annulée :< 12°C
Combinaison obligatoire : < 16°C
Combinaison interdite :> 24.5°C

Utilisation des combinaisons pour le triathlon en Grande-Bretagne (British Triathlon) :

Longueur de la natation :Combinaison obligatoire :Combinaison interdite :
jusqu’à 1500m< 14°C> 22°C
1501-3000m< 15°C> 23°C
3001-4000m< 16°C> 24°C

DOIS-TU PORTER UN BONNET DE BAIN DANS UN TRIATHLON ?

Si un bonnet de bain est fourni par l’organisateur de la course, ce qui est le cas dans la plupart des triathlons, il est obligatoire de le porter. L’altérer de quelque manière que ce soit peut entraîner une pénalité pouvant aller jusqu’à la disqualification. Si les triathlètes veulent porter un deuxième bonnet de bain, il doit être porté sous le bonnet officiel.

Dans tous les triathlons auxquels j’ai participé, les bonnets de bain étaient fournis par les organisateurs de la course. Tu peux avoir différentes couleurs en fonction des vagues de natation (femmes/hommes, distances). Cela peut être démoralisant de voir des nageurs d’autres groupes te dépasser mais au moins, tu en es conscient et tu sais que d’autres athlètes vont arriver 🙂

Certains triathlètes aiment porter leurs lunettes de natation sous leur bonnet de bain pour éviter de les perdre.

PEUX-TU UTILISER DES PALMES, OU DES GANTS DE NATATION DANS UN TRIATHLON ?

En règle générale, tout équipement qui aide ta propulsion ou ta respiration est interdit.

Les lunettes de natation ou les masques ne sont pas des équipements obligatoires mais je ne vois pas comment tu pourrais t’en passer.

Utilise ces règles comme guide général. Assure-toi de toujours vérifier les règles de tes courses spécifiques. Tu peux être sûr que les événements extrêmes comme le Norseman ou le Patagonman ont des règles différentes, surtout en ce qui concerne l’équipement (épaisseur du néoprène, bonnet en néoprène, gants, etc…). Ce n’est pas pour embrouiller ou ennuyer les triathlètes, mais pour ta sécurité.

Si tu te rends compte (avant moi) que l’une de ces règles a changé, envoie-moi un email à [email protected]

Articles Récents