15 Façons Différentes De Transporter De L’Eau Et De La Nourriture Pendant Un Triathlon


J’avais l’habitude de scotcher mes gels sur mon tube supérieur pour les courses de triathlon – c’est facile mais pas vraiment pratique. Comme je me lance maintenant dans des courses plus longues, j’ai pensé que ce serait le bon moment de chercher des moyens plus intelligents de stocker ma nourriture et mon eau sur un triathlon.

Disclaimer: Les conseils de triathlon de My Tri World sont soutenus par les lecteurs. Lorsque tu achètes par le biais de liens, je peux recevoir une commission d’affiliation.

1. BOUTEILLE STANDARD ENTRE LES PROLONGATEURS

À quoi cela ressemble-t-il ?

Voici un exemple avec le Profile Design HC Mount (lien affilié Amazon). Les deux barres parallèles que tu peux voir sur la photo sont rigides et se posent sur le dessus des barres aérodynamiques. Ce système se tient avec 4 attaches zip (une à chaque extrémité de ces barres rigides). Tu peux aussi trouver d’autres modèles qui se maintiennent sur les barres avec des sangles.

Avantages :

Il est simple à installer et peut s’adapter à n’importe quelle bouteille standard. Le fait d’avoir la bouteille entre les barres aérodynamiques minimise tes mouvements pour atteindre la bouteille.

Inconvénients :

Tu as le risque de perdre ta bouteille si la route est trop cahoteuse. Il n’est pas non plus très pratique de boire dans la bouteille standard, ce qui nous amène à la façon n°2.

2. BOUTEILLE AVEC UNE PAILLE ENTRE LES PROLONGATEURS

À quoi cela ressemble-t-il ?

Le principal avantage de cette configuration par rapport à la précédente est que tu peux boire en restant dans une position aéro. Tout ce dont tu as besoin, c’est d’une bouteille spécifique. Tu peux utiliser le même système que la façon n°1 ou acheter le système complet comme le système Profile Designs Aero HC (lien affilié Amazon).

Avantages :

Tu n’as pas besoin de changer de position pour boire. Dans certaines configurations (comme celle ci-dessus), tu peux même remplir la bouteille pendant ton triathlon.

Inconvénients :

Certaines installations commencent à être coûteuses. Il faut aussi un peu plus de temps pour nettoyer la bouteille par rapport à une bouteille standard.

3. SYSTÈME AERO ENTRE LES BARRES

À quoi cela ressemble-t-il ?

Assez similaire à la bouteille avec une paille, ce système a une forme différente, qui te permet de mettre plus d’eau dedans. J’ai personnellement acheté le Profile Design FC35 (lien affilié Amazon). Tu peux la remplir par le haut si nécessaire. Je l’ai trouvé vraiment pratique sur les routes lisses et pour les longues sorties.

Avantages :

Comme pour la bouteille avec une paille, tu n’auras pas besoin de changer de position pour boire. Ce système peut contenir une énorme quantité d’eau (1L pour le modèle ci-dessus).

Inconvénients :

C’est une installation encombrante, et il faut un certain temps pour la mettre et l’enlever. La nettoyer est aussi une drôle d’expérience avec cette forme si particulière. Je ne la recommanderais que pour les personnes qui font de très longues sorties ou des courses sur des routes lisses. Pour le reste des triathlètes, elle peut être plus que encombrante.

4. SCOTCHE TES GELS SUR TON TUBE SUPÉRIEUR

À quoi cela ressemble-t-il ?

Il te suffit de scotcher tes gels sur ton tube supérieur à l’aide de ruban adhésif électrique. Le mieux est de scotcher chaque gel séparément sur leur ligne d’ouverture. Lorsque tu prendras un gel, le plastique se cassera sur la ligne d’ouverture, et ton gel sera ouvert.

Avantages :

Extrêmement facile et pas chère.

Inconvénients :

Définitivement pas aéro 🙂 Les gels ont tendance à voler un peu partout et peuvent te frotter les jambes. Je ne mettrais pas plus de 2-3 gels. Une fois ta course terminée, n’oublie pas de nettoyer ton tube supérieur, tu pourrais avoir des restes collants dessus.

5. BOÎTE BENTO SUR LE TUBE SUPÉRIEUR

À quoi cela ressemble-t-il ?

Au lieu de scotcher tes gels sur ton tube supérieur, tu peux installer une boîte dessus et garder tes gels à l’intérieur. Voici, par exemple, la boîte TriSeven Aero 10 (lien affilié Amazon). Tu peux la fixer à ton tube supérieur avec des bandes velcro ou des boulons (pour les vélos compatibles).

Avantages :

De nombreuses options différentes sont disponibles. Il rend ton vélo plus joli par rapport aux gels scotchés.

Inconvénients :

Si tu aimes le design, je ne vois pas d’inconvénient.

6. HYDRATATION INTÉGRÉE DANS LE CADRE

À quoi cela ressemble-t-il ?

Tu as bien lu : DANS le cadre. Certains systèmes d’hydratation peuvent être à l’intérieur de ton cadre. Pour être plus précis, tu dois acheter un vélo spécifique livré avec ce système. Cela signifie que les prix de ce système (et il en va de même pour les façons n°8 et 10 que nous verrons plus loin dans l’article) sont vraiment élevés.

Si tu envisages d’acheter un nouveau vélo, c’est certainement quelque chose que tu devrais regarder. Voici un exemple du Canyon Speedmax 2021 sur leur vidéo Youtube : 

Avantages :

Intégré dans le cadre.

Inconvénients :

Eh bien, tu as besoin du vélo pour cela, donc le prix est probablement le plus gros inconvénient 😉

7. BOUTEILLE SUR LE CADRE

À quoi cela ressemble-t-il ?

L’option la plus courante pour les cyclistes est de mettre un ou deux porte-bouteilles sur leur cadre et d’utiliser ceux-là. Il existe des centaines de modèles différents ; un exemple aérodynamique est la cage Elite Crono CX (lien affilié Amazon).

Avantages :

Abordable (sauf les versions en carbone), simple à installer.

Inconvénients :

Pas idéal pour boire lorsque tu es sur les barres aérodynamiques.

8. RANGEMENT AU-DESSUS DU PÉDALIER

À quoi cela ressemble-t-il ?

Certains vélos de triathlon sont équipés d’une boîte de rangement au-dessus du pédalier, que tu peux utiliser pour stocker des gels et/ou des outils. Tu peux le voir sur la vidéo Canyon ci-dessus (façon n° 6) ou sur certains Cervelo, par exemple.

Avantages :

Il est facile de stocker quelques gels.

Inconvénients :

Disponible uniquement sur les vélos correspondants.

9. BOUTEILLE DERRIÈRE LA SELLE

À quoi cela ressemble-t-il ?

Tu auras d’abord besoin d’un support spécifique qui coûte entre 10 et 90€. J’utilise personnellement le Saddle Mount de Tacx (site Web de Tacx). Il est relativement bon marché et facile à mettre en place. Ces supports peuvent accueillir un ou deux porte-bouteilles.

Avantages :

Cela te donne une autre option pour une ou deux bouteilles. Tu peux les utiliser pour l’hydratation ou le rangement des outils.

Inconvénients :

Tu serais surpris de voir à quel point il est facile de perdre ces bouteilles lorsque tu roules sur des routes cahoteuses. Si tu prévois de l’utiliser pour l’hydratation, assure-toi d’investir dans un porte-bouteille solide.

10. BOÎTE SOUS LA SELLE

À quoi cela ressemble-t-il ?

Parlons d’abord des sacoches que tu peux mettre sous ta selle. Je ne te recommanderais pas de les utiliser pour stocker les aliments le jour de la course. Il n’y a aucun moyen (sûr) d’atteindre tes gels en roulant.

Certains vélos de triathlon sont cependant équipés d’une boîte intégrée sous la selle, que tu peux utiliser pour t’hydrater. Il y a une paille qui part de l’extrémité avant du vélo jusqu’à la boîte sous la selle. Tu peux regarder la vidéo ci-dessous de Talbot Cox sur Youtube. Sarah True explique ce système sur son vélo.

Avantages :

Specialized revendique un avantage aérodynamique de ce système.

Inconvénients :

Comme pour tous les systèmes intégrés, il est livré uniquement avec les vélos correspondants.

11. STATIONS DE RAVITAILLEMENT

À quoi cela ressemble-t-il ?

Dans la plupart des courses (pour ne pas dire toutes), tu auras des postes de ravitaillement sur les parcours de vélo et/ou de course à pied. Leur nombre dépend de chaque organisateur et de la distance de ta course.

Il y a toujours de l’eau disponible, plus quelques boissons et aliments spécifiques. Tu peux utiliser les bouteilles d’eau pour remplacer tes bouteilles actuelles ou les utiliser pour remplir ton système d’hydratation. Dans les deux cas, veille à ne jeter tes bouteilles que là où c’est autorisé ! Sinon, tu pourrais être disqualifié.

Avantages :

Tu n’as pas besoin de transporter des dizaines de bouteilles d’eau et de gels avec toi dès le départ de la course.

Inconvénients :

Tu ne sais pas toujours ce que tu obtiendras là-bas. Certains organisateurs l’écrivent sur leur site Web, mais c’est loin d’être courant.

12. LES ZONES DE TRANSITION

À quoi cela ressemble-t-il ?

Peu importe que tu aies un sac classique, une boîte ou un sac de transition spécifique (voir l’article de ma femme, Anna : Les Sacs De Transition Sont-Ils Vraiment Si Utiles ?) dans l’aire de transition, tu peux toujours utiliser cet endroit pour stocker un peu d’hydratation ou de nourriture. Une bonne idée est de congeler ta ou tes bouteilles d’eau avant la course, afin qu’elles soient encore froides lorsque tu les prendras pour le vélo ou la course à pied.

Avantages :

Un moyen facile d’avoir une boisson ou un gel supplémentaire à disposition.

Inconvénients :

Selon les conditions météorologiques et la longueur du parcours, ta ou tes bouteilles peuvent être trop chaudes pour être bues avant de commencer la course à pied.

13. DES POCHES DANS TA TRIFONCTION

À quoi cela ressemble-t-il ?

Si tu as des poches sur ta trifonction, pense à y mettre des gels pendant la première et/ou la deuxième transition.

Avantages :

Solution de rangement facile.

Inconvénients :

Toutes les trifonctions n’ont pas de poches.

14. CEINTURE DE COURSE

À quoi cela ressemble-t-il ?

Tu trouveras des endroits pour stocker des gels supplémentaires dans certaines ceintures de course. Dans la mienne (Compressport, lien affilié Amazon), il y a trois trous pour cela.

Avantages :

Une solution facile et relativement bon marché pour transporter des gels.

Inconvénients :

Aucun

15. BOUTEILLE D’EAU À MAIN

À quoi cela ressemble-t-il ?

Voici un exemple de l’Amphipod Hydraform (lien affilié Amazon). Tu peux courir tout en tenant la bouteille dans l’une de tes mains. Je peux voir son utilité pour l’entraînement où tu dois emporter de l’eau avec toi (je préfère personnellement un sac à dos léger). Pour les courses, je ne pense honnêtement pas qu’elle soit nécessaire en dehors de conditions météorologiques extrêmes ou de triathlons extrêmes. 

Avantages :

Pouvoir boire de l’eau quand tu veux pendant la course.

Inconvénients :

Tu dois courir avec pendant toute la durée de la course.

Comme tu peux le voir, il existe de nombreuses solutions de rangement différentes. Avant d’investir dans l’une d’elles, tu dois réfléchir au type de course que tu veux faire. Pour les courses de courte distance, il n’est pas si important de transporter beaucoup de nourriture avec toi. 

Articles Récents