S’Entraîner Au Triathlon Pendant La Grossesse


Lorsque je suis tombée enceinte, l’une des questions que je me suis posée était de savoir si je pouvais continuer mon entraînement de triathlon et comment je pouvais l’adapter. Après avoir fait quelques recherches, j’ai trouvé un moyen qui a parfaitement fonctionné pour moi, et même si je ne suis pas du tout médecin ou entraîneur, je voulais partager mon expérience avec toi.

Dès que j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai voulu faire tout ce qui était possible pour avoir une grossesse saine et joyeuse et faire ce qu’il y a de mieux pour le bébé en pleine croissance. J’ai également été heureuse d’apprendre qu’avec un peu de réflexion, je pouvais continuer mon entraînement de triathlon en toute sécurité.

AVANTAGES DE CONTINUER L’ENTRAINEMENT PENDANT LA GROSSESSE

Dans le passé, on disait souvent que les femmes devaient essayer de se reposer autant que possible et éviter toute forme d’activité physique pendant la grossesse. Ce n’est que récemment que des études ont montré qu’il y a en fait plusieurs avantages à mener un mode de vie actif également pendant la grossesse.

D’après les recherches de Hinman et Smith (Exercise in pregnancy, a clinical review), l’activité physique est sans danger pour la femme et le fœtus en développement. Un autre avantage de continuer à faire du sport est que cela peut aider à gérer la prise de poids pendant la grossesse et peut même raccourcir la durée de l’accouchement. L’article cité mentionne également que chez les femmes physiquement actives, on a constaté des taux de glucose plus faibles lors du test de tolérance au glucose par voie orale de 24 à 28 semaines par rapport aux femmes enceintes non actives. 

Lors de ma première visite de contrôle chez le gynécologue, on m’a dit que je pouvais continuer à faire du sport. Personnellement, je te recommande vraiment d’obtenir l’accord de ton médecin avant de continuer à t’entraîner. Chaque grossesse est différente, et ton médecin peut te donner son avis honnête. Je me suis sentie bien pendant toute ma grossesse, et j’étais donc heureuse de pouvoir poursuivre mon style de vie actif. L’entraînement m’a aidée à garder un niveau de forme décent. 

COMMENT DOIS-JE ADAPTER MON ENTRAÎNEMENT PENDANT LA GROSSESSE ?

Théoriquement, tu peux continuer à faire les trois sports. La natation est particulièrement agréable car tu ne sentiras pas tant que ça le poids supplémentaire. La course à pied est également toujours possible – bien sûr, toujours en fonction de ce que tu ressens. Personnellement, plus ma grossesse évoluait, plus je modifiais mes courses avec de courtes pauses de marche. J’ai également arrêté de faire du vélo – pour moi, le risque de tomber ou de me blesser n’en valait tout simplement pas la peine. Concernant la musculation, j’ai essayé d’éviter les exercices qui nécessitent de s’allonger sur le dos ou le ventre. Je me suis également tenue à des poids plus légers et j’ai simplement fait plus de répétitions.

PUIS-JE CONTINUER À FAIRE DES ENTRAÎNEMENTS À HAUTE INTENSITÉ PENDANT MA GROSSESSE ?

En général, il n’y a pas beaucoup d’études qui analysent les effets de l’entraînement à haute intensité sur les femmes enceintes et leurs bébés. Ce qui est prouvé, c’est que lors d’un entraînement à haute intensité, le flux sanguin vers l’utérus est diminué, et ton bébé reçoit moins d’oxygène.  

Bo et al. (Exercise and pregnancy) suggère de s’entraîner principalement à 60-70% de ta VO2max, donc à intensité modérée. Par exemple, pour ton entraînement à la course á pied, tu pourrais t’en tenir à la règle de ne courir qu’à une vitesse qui te permet encore de parler à ton partenaire de course. 

PUIS-JE PARTICIPER À DES COURSES DE TRIATHLON PENDANT MA GROSSESSE ?

Officiellement, aucune règle ne t’empêche de participer à des courses de triathlon pendant ta grossesse. Il peut même arriver que tu participes à une course sans savoir encore que tu attends un enfant (je parle par expérience – j’ai participé à la course Erding au tout début de ma grossesse). 

Cependant, tu dois tenir compte du fait que les courses de triathlon peuvent être un peu dangereuses – pense simplement à un départ groupé à la nage où tu pourrais recevoir des coups de pied. Bien sûr, le risque de courir à une intensité trop élevée est également présent. 

COMMENT LES TRIATHLÈTES PRO GÈRENT-ELLES LA GROSSESSE ?

En tant qu’athlète professionnelle, tu peux continuer à t’entraîner tout en étant enceinte. Un exemple impressionnant est celui de la triathlète pro, Jocelyn McCauley. Une semaine seulement avant la naissance de sa fille, elle a quand même fait une course de 13 miles. Dans un podcast de Scientific Triathlon, elle a expliqué comment elle a continué à courir et à faire du vélo pendant toute sa grossesse. Jette un coup d’œil à l’épisode ici. (en anglais)

Articles Récents