Quel Vélo Utiliser Pour Un Premier Triathlon


N’ayant qu’un VTT lorsque j’ai commencé le triathlon, je me suis demandé si je devais investir dans un vélo de route pour ma première course. J’ai même envoyé un courriel à l’organisateur pour savoir si les VTT étaient acceptés (et oui, ils l’étaient). Après quelques années de triathlon, voici mes réflexions pour les triathlètes qui se demandent quel type de vélo il leur faut pour leur premier triathlon.

Le vélo que tu utiliseras pour ton premier triathlon importe moins que l’attitude avec laquelle tu l’abordes. Je te conseille, si possible, d’utiliser celui que tu as déjà. Utilise cette première course comme une expérience d’apprentissage formidable et amusante. Si tu aimes le triathlon, tu auras toujours la possibilité d’acheter un nouveau vélo sophistiqué plus tard.

Il y a plusieurs choses que tu dois savoir avant de te trouver sur ta première ligne de départ. Jetons-y un coup d’œil.

PRÉPARER TON VÉLO POUR LA COURSE

Si ton vélo ne fonctionne pas correctement (freins qui ne fonctionnent pas, roue tordue), tu dois vraiment le faire réparer. La sécurité n’est vraiment pas l’endroit où tu dois économiser de l’argent. Sache que tous les organisateurs de courses vérifieront de toute façon ton vélo et ton casque avant la course.

Pour le jour de la course, tu voudras peut-être retirer tous les éléments inutiles de ton vélo, comme un panier, des lumières, une cloche gigantesque ou une béquille.

PRENDS L’HABITUDE DE VÉRIFIER TON VÉLO AVANT CHAQUE SORTIE.

Maintenant que tu commences à rouler plus souvent, tu dois aussi vérifier l’état de ton vélo. Un bon conseil que j’ai reçu une fois est d’effectuer ce qu’on appelle le M-check avant chaque sortie. Grâce à cette technique, il est très facile de se souvenir de ce que tu dois vérifier sur ton vélo. Voici une vidéo de Tredz Bikes pour savoir comment le faire toi-même (en anglais) : 

TU NE SERAS PAS LE SEUL À NE PAS AVOIR DE VÉLO DE TRIATHLON

Après avoir regardé des vidéos de triathlon, tu pourrais penser que tout le monde roule sur un vélo de triathlon. Ce n’est tout simplement pas le cas ! Dans toutes les courses auxquelles j’ai participé, il y avait beaucoup de vieux vélos de route ou de VTT.

Mon frère, Nathan, garde de très bons souvenirs de son premier triathlon grâce à son vélo de route de 15 ans. Les organisateurs de la course ont été surpris de voir que son vélo fonctionnait encore, et ils ont engagé une conversation avec lui pour dire à quel point son vélo était cool à l’époque 🙂

Tu auras la meilleure sensation quand tu prendras le dessus sur certains triathlètes avec des vélos super chics mais qui n’ont pas les jambes qui vont avec. J’admets que cela n’arrivera probablement pas lors de tes premiers triathlons 🙂

DES MISES À NIVEAU ABORDABLES DE TON ÉQUIPEMENT ACTUEL

Tu as peut-être lu sur d’autres blogs que les prolongateurs sont le premier équipement que tu dois acheter pour être plus rapide. Bien que cela te rende plus rapide en plaçant le haut de ton corps dans une position plus aérodynamique, je ne le recommande pas du tout pour ton ou tes premiers triathlons. 

L’ajout de prolongateurs t’obligera à modifier la configuration de ton vélo (position de la selle, cales et peut-être même la potence), et tu devras passer du temps à t’entraîner avec. Des choses simples comme prendre ta bouteille d’eau, changer de vitesse ou freiner ne sont plus du tout si simple. J’ai écrit un article entier sur ce que tu dois savoir avant d’acheter un jeu de barres aérodynamiques. Regarde-le ici.

Si tu veux vraiment devenir plus rapide, je jouerais sur ces deux éléments :

  • Pression des pneus : si tu utilises un VTT, augmente la pression de tes pneus pour avoir moins de résistance au roulement (ne dépasse pas le maximum). Avant de partir sur les sentiers avec ton vélo, n’oublie pas de dégonfler les pneus 😉
  • Choix des pneus : tu peux aussi investir dans des pneus slick. Personnellement, je ne l’ai pas fait pour mon VTT. Je trouve ça bizarre, mais si tu veux être plus rapide, pourquoi pas.

APRÈS TON OU TES PREMIERS TRIATHLONS

Une fois que tu es prêt à investir dans un nouveau vélo, c’est là que le plaisir commence. Évite de te précipiter pour acheter le premier vélo que tu vois simplement parce qu’il a une grosse remise dessus. Tu auras probablement ce vélo pendant les prochaines années. Voici quelques-uns de mes conseils :

  • Fixe ton budget maximum et soustrais-en 250€. Je te recommande de garder un peu d’argent de côté pour acheter des pédales automatiques, des chaussures et une séance d’étude posturale. C’est souvent négligé, mais pour l’avoir fait, le confort que tu en retires vaut bien le prix.
  • Détermine quel type de vélo tu veux. C’est probablement la décision la plus difficile à prendre lors de l’achat d’un nouveau vélo. Il existe deux options principales pour le triathlon : la combinaison d’un vélo de route + des prolongateurs (qui sont à ce stade précieuses) ou un vélo spécifique pour le triathlon. Les vélos de route peuvent également être divisés en vélos de montagne, vélos d’endurance ou vélos aérodynamiques. Une fois que tu auras déterminé les types d’entraînement et de course qui t’intéressent le plus, le choix sera un peu plus clair. 
  • Demande conseil à différents magasins de vélos. Tu trouveras beaucoup d’informations et de blog « meilleur vélo pour …. » en ligne, mais personne ne pourra t’aider spécifiquement. Va simplement dans différents magasins de vélos. Ils te donneront des recommandations, et au cas où tu aurais un problème avec, ils le répareront. Si tu achètes régulièrement chez eux, tu pourrais même obtenir des réductions spéciales.

QUE FERAIS-JE DIFFÉREMMENT SI JE DEVAIS RECOMMENCER LE TRIATHLON ?

Comme je l’ai mentionné précédemment, j’ai fait mon premier triathlon Sprint avec mon VTT. Bien sûr, j’étais plus lent que mon frère Matthias (qui a acheté un vélo de route d’occasion juste avant la course), mais je ne changerais rien. J’ai vraiment apprécié cette première expérience de triathlon.

Lors de notre deuxième année de triathlon, ma femme et moi avons acheté nos premiers vélos de route. Comme nous vivons dans les Alpes, nous avons hésité pendant des mois entre un vélo aéro, un vélo pour la montagne ou un vélo de triathlon. Nous avons tous les deux opté pour la version aéro et avons changé les cassettes pour avoir des vitesses plus faciles. Anna en est encore très heureuse, et je pense personnellement que j’opterais plutôt pour un vélo typé montagne si je pouvais me décider à nouveau.

À ce jour, je n’ai toujours pas acheté de vélo de triathlon. J’en veux un avec un changement de vitesse électronique, et je veux être en meilleure forme. Je me suis fixé le défi d’avoir un FTP supérieure à 300 watts et de courir un 10 km sous les 40 minutes. Une fois que j’aurai atteint ces deux objectifs, je serai sur le marché pour un vélo de triathlon !

Pour conclure, je pense vraiment que cela vaut la peine d’attendre avant d’acheter un nouveau vélo. Tu auras le temps de savoir si tu aimes le triathlon, quel vélo t’irait le mieux, et tu auras le temps d’économiser ! Roule prudemment et profite du triathlon !

Articles Récents