Différences Entre Les Vélos De Triathlon Et Les Vélos De Route


Je prévois maintenant des épreuves de triathlon plus longues pour les prochaines années, j’ai donc décidé de rechercher ce qui rend les vélos de triathlon si spéciaux et de voir s’il est judicieux d’investir dans un tel vélo.

Le principal avantage du vélo de triathlon est sa géométrie : il abaisse le haut de ton corps et le déplace vers l’avant dans une position dite « aéro ». Cela ne te fera pas gagner beaucoup de temps par rapport à un vélo de route optimisé avec des prolongateurs sur la partie vélo, mais cela te permettra certainement de garder les jambes plus fraîches pour la partie course à pied.

Regardons en détail combien de temps un vélo de triathlon te fera gagner sur les parcours de vélo et de course à pied.

A QUEL POINT UN VÉLO DE TRIATHLON EST-IL PLUS RAPIDE ?

C’est de loin la première question qui vient à l’esprit des triathlètes lorsqu’ils pensent aux vélos de triathlon.

Je me souviens avoir cherché il y a quelques années et avoir vu des sites Web et des forums affirmant que les vélos de tri te feront gagner 5 à 10 minutes sur un parcours de vélo de distance olympique. La plupart des sites Web omettent de mentionner (ils veulent que tu achètes un vélo de triathlon !) que cela dépend vraiment des vélos que tu compares. En fait, la différence n’est pas si spectaculaire, du moins pendant le parcours de vélo.

SUR LE PARCOURS DE VÉLO :

La meilleure étude que j’ai trouvée est celle de Cycling Weekly et de Boardman. Ils ont conclu que la plupart du gain en aérodynamisme vient du fait d’avoir une position aéro optimisée. Ils n’ont pas vu de différence significative entre un vélo de route optimisé avec des prolongateurs et un vélo de contre-la-montre.
Voici un extrait de leurs résultats :

Vélo et positionWatts requisWatts économisés
Vélo de route, cocottes298Référence
Vélo de route, prolongateurs232-66
Vélo de route, prolongateurs, optmisé215-83
Vélo de Triathlon212-86

Tu peux sûrement être 5-10 min plus rapide sur une course olympique si tu compares le vélo de contre-la-montre et quelqu’un sur les cocottes, mais par rapport à une position optimisée sur des prolongateurs, la différence est beaucoup plus petite.

Voici la vidéo complète (en anglais) :

SUR LE PARCOURS DE COURSE À PIED :

Lors de mes recherches sur les vélos de tri, c’est ce qui m’a le plus surpris !

Howard Hurst et Catherine Jones ont étudié les effets de la géométrie du vélo sur les performances de course du triathlon Sprint. Ils ont conclu que le temps de course à pied s’améliorait de manière significative après avoir pédalé avec un angle de tube de selle de 81° (représentant les vélos de triathlon agressifs comme le Canyon Speedmax avec 80,5°, la plupart des autres marques de triathlon sont autour de 77°) par rapport à un angle de tube de selle de 73° (représentant la plupart des vélos de route).

Voici leur illustration des angles du tube de selle pour (A) 73° et (B) 81° :

Sur leur échantillon, les triathlètes couraient 5K en 27min59s après avoir pédalé avec un vélo à angle de tube de selle de 73° contre 27min10s avec un 81°. C’est 49 secondes plus rapide !

Bien sûr, la différence de temps serait moins importante pour les triathlètes plus rapides, mais elle peut toujours faire la différence entre la 1ère et la 2ème place.

J’ai noté d’autres faits marquants de leur étude :

  • Il est intéressant de noter que leurs temps de vélo n’ont pas changé de façon significative : 36min23s vs. 36min21s.
  • Sur les 10 triathlètes de leur échantillon, 3 d’entre eux n’ont pas montré d’amélioration de leur temps de course à pied. Ces 3 étaient les seuls à n’avoir jamais roulé sur un vélo avec une telle géométrie auparavant. Ton corps a besoin d’un certain temps pour s’adapter à cette position !
  • Ils font référence à une autre étude qui avait des résultats similaires sur un triathlon de distance olympique. Cette étude a souligné que la plus grande différence de temps se produit pendant les 7 premiers kilomètres du parcours.

UN VÉLO DE TRIATHLON EST-IL PLUS CONFORTABLE ?

Lorsqu’ils sont bien ajustés, un vélo de route et un vélo de triathlon devraient être aussi confortables l’un que l’autre. Tu auras peut-être besoin d’un peu de temps pour t’adapter à la nouvelle position, mais tu ne devrais absolument pas ressentir de douleur. Personnellement, j’ai fait une étude posturale où quelques ajustements ont été faits (on parle de quelques mm). Cela a littéralement fait disparaître la douleur dans mes genoux.

Selon la distance et le parcours que tu fais, certaines caractéristiques d’un vélo de triathlon peuvent être avantageuses par rapport à un vélo de route :

  • Changement de vitesse : avoir un vélo de triathlon te permet de rester en position aérodynamique tout en changeant de vitesse. Avoir un vélo de route avec des prolongateurs t’obligera à sortir de ta position aéro.
  • Nutrition intégrée : il y a plus de possibilités de systèmes de nutrition intégrés pour les vélos de triathlon. C’est tout simplement plus confortable pour les longues sorties.
  • Rangement : comme pour la nutrition, les vélos de triathlon ont généralement des zones de rangement sur le vélo.

et certaines peuvent être moins favorables

  • Développements : en général, les vélos de triathlon sont livrés avec une transmission conçue pour les routes plates. Si tu prévois de faire des montées raides, tu devras peut-être envisager de changer tes cassettes et ton dérailleur arrière.
  • Frein : la plupart du temps, tu seras sur tes barres aérodynamiques où aucun frein n’est disponible. Cela peut être vraiment dangereux pour les sorties en groupe. C’est pourquoi la plupart des sorties en groupe n’autorisent pas les coureurs avec un vélo tri.

COMMENT RENDRE TON VÉLO DE ROUTE PLUS AÉRODYNAMIQUE ?

Comme mentionné précédemment, la plupart des gains sur le parcours vélo sont réalisés en ayant une position plus aéro.

Les deux mesures les plus simples que tu peux prendre sont les suivantes :

  1. Ajouter des prolongateurs : il existe de nombreuses options disponibles entre 30 et 200€ environ. En fonction de la position que tu veux tenir, les barres peuvent être courbées différemment, les plus populaires suivant une courbe en S ou en L. 
    Si tu penses à acheter un set, assure-toi de consulter mon article : « 8 choses à savoir avant d’acheter des prolongateurs ».
  2. Change la position de ta selle : une fois que tu auras ajouté les prolongateurs, tu te rendras vite compte que la position est vraiment instable 🙂 Déplacer la selle vers le haut et l’avant t’aidera à régler ce problème. Le mieux ici serait de faire faire une étude posturale par un professionnel. 

Pour plus de détails sur les gains avec ton casque, ta trifonction, et plus encore, consulte notre article : « Comment améliorer ton temps de triathlon sans t’entraîner davantage ».

À PARTIR DE QUEL MOMENT PEUX-TU ENVISAGER D’ACHETER UN VÉLO DE TRIATHLON ?

Si tu te bats pour les places sur le podium et que tu as le budget nécessaire, investir dans un vélo de triathlon peut être vraiment bénéfique. Personnellement, j’aime vraiment la sensation de dépasser quelqu’un qui roule sur un vélo de triathlon dernier cri alors que je suis sur un vélo de route 😀

Comme je pars pour de plus longues distances et que je veux avoir le confort d’un vélo de triathlon, je me suis fixé deux objectifs à atteindre avant d’appuyer sur la gâchette :

  • atteindre un FTP de 300 watts (~4,2 w/kg)
  • courir en dessous de 40 min pour un 10 km

Ces objectifs sont suffisamment ambitieux pour que j’ai le temps d’économiser de l’argent, et une fois que je les aurai atteints, le risque que quelqu’un me double avec un vélo de route sera plus faible 🙂

Si tu t’attendais à une justification pour l’achat d’un vélo de triathlon, je suis désolé de t’avoir déçu 🙂 Tu sais maintenant ce que tu peux réaliser avec une configuration de vélo de route optimisée et c’est à toi de voir si investir dans un vélo de triathlon serait judicieux.

Articles Récents